PROTIFLY, adhérent IAR, lauréat du concours d’innovation Famae

PROTIFLY, adhérent IAR, lauréat du concours d’innovation Famae

Le 15 novembre 2017, journée internationale du recyclage, la fondation Famae lançait un concours avec à la clé un million d’euros dédié à la thématique environnementale. L’ambition : faire émerger de nouvelles idées pour réduire et mieux recycler nos déchets.
Parmi les 1 500 projets présentés, issus de 70 pays, PROTIFLY a retenu l’attention. S’appuyant sur les principes de l’économie circulaire, la start-up collecte et valorise les déchets organiques pour nourrir des insectes. Ces larves nourries convertissent ensuite les nutriments présents et deviendront après transformation thermomécanique des produits finis tels que des protéines et huiles pour l’alimentation animale ou de l’engrais durable.
C’est à l’occasion du salon VivaTech que la fondation Famae a dévoilé le nom des trois lauréats. PROTIFLY a été récompensée par le prix de la start-up ayant le plus fort impact écologique (catégorie recyclage des déchets organiques).

La parole à…
Bastien QUINNEZ, Co-fondateur et Directeur Général de PROTIFLY

« Nous sommes fiers et heureux d’avoir pu convaincre ce jury de prestige. Outre le prix qui nous a été décerné dans le cadre du concours, nous avons décidé de voir grand et de travailler ensemble. Nous sommes ainsi heureux d’accueillir Eric Philippon (créateur du concours Famae) et son équipe au sein de PROTIFLY en qualité d’associés. Cette intégration se traduit évidemment par un soutien financier qui est indispensable pour accélérer, mais c’est surtout un alignement idéologique. Nous souhaitons faire de PROTIFLY une preuve que le biomimétisme est une source inépuisable d’idées business rentables et durables qui doivent être financées pour amorcer la transition vers une économie saine. Le Famae et son réseau sont un appui indispensable pour avoir les moyens de nos ambitions. »

 

À propos de PROTIFLY :

PROTIFLY propose une solution durable de valorisation des biodéchets par l’insecte aux agriculteurs et industriels agroalimentaires. Ce modèle d’économie circulaire profite à tous les acteurs. Concrètement, les larves bioconvertissent les coproduits organiques en protéines et huile de qualité servant d’alternatives durables aux produits utilisés dans l’alimentation animale. Le résidu de l’élevage est également un engrais de qualité.

protifly.com

0

Start typing and press Enter to search