Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents !

Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents !

ARMINES, KAPSERA, ORGANOTECHNIE et PROTEARTH nous expliquent pourquoi ils ont choisi de faire confiance au pôle IAR.

La parole à…
Patricia RENAUD, Directrice Générale d’ARMINES

« Plusieurs centres de recherche de l’Institut CARNOT MINES conduisent des travaux dans les domaines de compétences du pôle IAR. Par exemple, le Centre de Mise en forme des Matériaux (CEMEF) de Mines ParisTech a un groupe de recherche qui développe des matériaux biosourcés à base de matière ligno-cellulosique, en particulier les composites polymères, bétons et aérogels. De même, Le centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA – IMT Mines Alès) conduit des travaux de recherche concernant la formulation, la mise en forme, l’étude des propriétés thermiques et mécaniques et la durabilité de matériaux biosourcés de type composites polymères et cimentaires à renforts végétaux et intégrant des biopolymères. Ces travaux s’inscrivent tout à fait dans les objectifs et les axes de développement du pôle IAR. »

À propos d’ARMINES :

ARMINES intervient dans le cadre de la loi du 18 avril 2006 qui permet à des établissements publics d’enseignement supérieur ou de recherche de confier leurs activités de recherche contractuelle à des structures de droit privé. Elle est liée par conventions approuvées par l’État à ses écoles partenaires, au premier rang desquelles figurent MINES ParisTech et le réseau des écoles des Mines sous tutelle du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique : Albi-Carmaux, Alès, Douai, Nantes et Saint-Étienne. ARMINES intervient également au sein de laboratoires de Polytechnique, de l’ENSTA ParisTech, de l’École Navale et de l’École des Ponts ParisTech. Avec un effectif propre de 548 salariés, elle participe au développement des centres de recherche qu’elle partage avec ses écoles partenaires.

www.armines.net/fr

 

La parole à…
Pierre MORTAMAIS, Directeur Général d’ORGANOTECHNIE

« Nous avons adhéré au Pôle pour mieux nous intégrer dans le réseau agro-industriel et sélectionner de bons fournisseurs qui pourrons nous accompagner dans notre croissance. Par ailleurs, nous souhaitons découvrir de l’intérieur les services que le pôle IAR est susceptible d’apporter à une société comme la nôtre, à l’interface agro-industrie/industrie pharmaceutique. »

À propos d’ORGANOTECHNIE :

Basé à la Courneuve (région parisienne), ORGANOTECHNIE est un fabricant de PEPTONES et de PIDOLATE DE MAGNESIUM. La société compte 55 salariés et un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Les Peptones fabriqués sont des hydrolysats de protéines purifiées qui constituent des nutriments de haute qualité pour les industries du diagnostic microbiologique et de la fermentation à haute valeur ajoutée comme dans certains procédés pharmaceutiques, en probiotique, voire en préfermentation de procédés plus industriels. L’entreprise transforme en peptones des protéines végétales, non allergènes de préférence, et adapte très régulièrement ses produits pour qu’ils puissent répondre à l’extrême diversité du monde microbien et de ses applications industrielles. La société accompagne ses clients dans le monde entier et une part très importante de ses ventes est réalisée à l’export dans les pays qui ont développé une industrie de la biotech.

www.organotechnie.com/fr/

 

La parole à…
Jean-Michel PEIFFER, Président de PROTEARTH

« La réputation du pôle IAR n’est plus à faire. Nous avons voulu adhérer car le Pôle est un acteur dans la biomasse et son expertise en la matière est très précieuse. Nous avons été très agréablement surpris de savoir qu’il pouvait accueillir notre start-up. L’objectif est de pouvoir bénéficier de toutes ses connaissances à travers les réseaux qu’il entretient et solliciter l’aide de ses spécialistes pour conforter notre analyse. Le chemin est long à parcourir pour arriver à la réussite et grâce à l’aide qu’il peut nous apporter, nous mettons tous les atouts de notre côté. »

À propos de PROTEARTH :

Née de la rencontre entre un ingénieur d’UniLaSalle et un agriculteur, PROTEARTH est une jeune entreprise spécialisée dans la production et la transformation d’insectes. Portés par leur passion pour l’innovation et l’entrepreneuriat, ils décident de fonder leur société en Picardie, à proximité des zones de productions agricoles. Le projet prenant de l’ampleur, ils recrutent un biologiste et une biochimiste pour répondre à leur besoin d’expertise. Ensemble, ils mettent au point, dans leur site pilote de Villers-Cotterêts, un modèle bio-économique utilisant les coproduits d’agro-industries locales comme substrat pour la croissance des insectes. Ces derniers sont valorisés sur le marché de l’alimentation animale avec des huiles et des concentrés protéiques ainsi que sur le marché de la cosmétique et de la pharmaceutique avec la chitine. PROTEARTH cherche à se différencier en innovant par son choix d’insectes mais aussi par ses techniques de production et de transformation.

www.protearth.com/ 

 

La parole à…
Antoine DREVELLE, CEO et co-fondateur de KAPSERA

« Je connais le pôle IAR depuis plusieurs années de part mes précédentes expériences professionnelles. Aussi, je n’ai pas hésité pour adhérer. Pour une jeune société comme KAPSERA, le Pôle est un partenaire idéal pour accélérer son développement. Nous avons accès à des services de veille, d’aide au montage de projet grâce auxquels nous pouvons identifier rapidement des opportunités de business, de partenariat ou de financement. Le Pôle est également un excellent moyen d’être visible rapidement, d’abord auprès des autres adhérents dont certains sont des clients ou des partenaires potentiels, ensuite au travers des missions et délégations, auxquelles nous pouvons participer. »

À propos de KAPSERA :

KAPSERA est une jeune société biotechnologique opérant dans le domaine de l’agriculture durable. Elle développe une technologie microfluidique de production de microcapsules d’alginate permettant d’obtenir des capsules aux diverses propriétés : biosourcées, biodégradables, allant de 100 µm à 1 mm, avec un cœur liquide formulé à façon, une coque résistante mécaniquement et perméable aux gaz et petits solutés. Cette combinaison en fait des capsules uniques sur le marché des intrants agricoles et présentant un potentiel très important pour encapsuler des microorganismes vivants et les libérer au champ sous une forme active.

L’ambition de KAPSERA est d’offrir aux acteurs du marché des intrants un nouveau standard de formulation de microorganismes permettant :

  • De protéger le principe actif microbien durant le stockage et lors de sa mise en œuvre
  • De combiner des principes actifs microbiens
  • De libérer de manière programmée ces principes actifs

Créée en janvier 2018 et employant un salarié, la société est incubée à l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielle de la ville de Paris (ESPCI Paris).

www.kapsera.com

0

Start typing and press Enter to search