Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents

Depuis octobre 2019, onze nouveaux adhérents ont choisi de faire confiance au pôle IAR et ils nous expliquent pourquoi…
Vous aussi, profitez de l’écosystème d’innovation du pôle IAR, rejoignez-nous !

 

La parole à…
Ludovic Rimbaud, Président de Biojem :

« Bizarrement, notre recherche de technologies innovantes nous a éloigné des cercles de la biotechnologie européenne pourtant prodigue en la matière. Le besoin d’échanger, de partager en réseau nos connaissances et celles de nos confrères industriels et universitaires m’a semblé incontournable pour assurer la mission de BIOJEM, renforcer sa crédibilité et lui permettre de faciliter ses démarches de développement vers ce qui a été défini comme le bio-mimétisme et l’Economie Bleue, mais sans angélisme ni naïveté : je suis peut-être un rêveur, mais pragmatique et bien éveillé ! »

 

 

 

 

 

A propos de Biojem

Le Groupe FortiusAltius, créé en 2004 est (à travers ses filiales spécialisées) progressivement devenu un acteur engagé du développement durable. BIOJEM a été créé en 2013 pour favoriser le développement de technologies innovantes visant à valoriser les déchets organiques. Le Groupe a ainsi souhaité constituer un incubateur technologique ou les innovations sont identifiées, accompagnées dans leur développement jusqu’à leur éventuelle commercialisation.

Bénéficiant d’un historique fort avec certaines universités et sociétés d’Amérique du Nord et d’une bonne connaissance des pays européens, BIOJEM s’est naturellement positionné comme promoteur de technologies américaines en réponse à des problématiques trans-frontalières mais dont l’Europe a une conscience nettement plus affirmée.

L’une des technologies accompagnées depuis plusieurs années et pour laquelle BIOJEM est le représentant exclusif en Europe est désormais parvenue à un stade de pré-industrialisation et fera l’objet d’un pilote exploité au premier trimestre 2020, avec l’aide du Conseil Régional du Centre Val de Loire ainsi que le soutien de la BPI.

Cette technologie brevetée, appelée MEF (pour Managed Ecosystem Fermentation), permet la conversion de matières organiques en un mélange de protéines et de lipides (Prolip®) qui sont ensuite séparés pour optimiser la valorisation des différents composants, destinés dans un premier temps et majoritairement aux marchés de l’alimentation animale mais dont le caractère bio-source et l’origine végétale permettent également d’envisager à terme une utilisation en alimentation humaine.

Pour renforcer son potentiel technique et contribuer plus largement à la mise en place de technologies favorisant une agriculture pérenne, respectueuse de la nature et profitable à ses exploitants, BIOJEM a souhaité intégrer le pôle IAR dont les valeurs sont similaires.

 

La parole à…
Irene Erdelmeier, Ph.D. CEO Innoverda et son équipe :

« L’électrochimie, et en particulier l’électrosynthèse, pourrait être appliquée à transformer les molécules biosourcées d’une manière efficace et performante. Nous sommes intéressés à apprendre quels types de molécules sont les plus recherchés au niveau de la bioéconomie, pour savoir dans quelle mesure des nouveaux procédés d’électrosynthèse en flux pourraient contribuer à l’essor de la bioéconomie, pour ces raisons, notre adhésion au pôle IAR devrait nous apporter des contacts et des réponses. »

 

 

A propos de Innoverda :

INNOVERDA propose de nouvelles solutions pour une production moins couteuse et plus sécurisée des produits chimiques et pharmaceutiques. L’approche électrochimique consiste à utiliser l’énergie et la puissance électrique pour initier des réactions chimiques. De cette manière, il est possible d’améliorer ou supprimer des étapes de réactions chimiques rendant une production plus rentable et moins impactante sur l’environnement. De nombreux produits chimiques peuvent être produit par électrochimie. Afin de vous permettre de déterminer son potentiel économique, nous vous proposons différentes prestations : 1. Etude de faisabilité : d’une durée de 3 à 7 jours, elle permet d’estimer le potentiel d’amélioration de la voie électrochimique. 2. Etude pré-pilot : d’une durée d’environ deux semaines à deux mois, elle permet de déterminer à plus ou moins 20% en moyenne le rendement de la voie électrochimique. 3. Production échelle pilote : ene fois les études précédentes réalisées, nous possédons tout l’équipement nécessaire pour fabriquer plusieurs kilogrammes de votre produit.

 

La parole à…
Les trois cofondateurs de Nutri’Earth (Jérémy DEFRIZE, Thomas DORMIGNY, Charles-Antoine DESTAILLEUR) :

« Le pôle IAR représente pour Nutri’Earth un référent incontestable de la bioéconomie en France et en Europe. Par ailleurs, nous pensons que le pôle IAR effectue un travail remarquable pour penser, pour promouvoir et pour implémenter la bioéconomie.  Si à ce jour, nous n’avons jamais eu recours aux services du pôle IAR, nous sommes conscients qu’intégrer le pôle IAR est pour nous une excellente opportunité d’être accompagnés par des acteurs de premier ordre de la bioéconomie.

Le développement de Nutri’Earth, qui est actuellement en phase pilote, s’accélère de jour en jour. Ainsi, nous avons trouvé dans le pôle IAR la réponse à nos besoins, tant dans l’accompagnement sur le montage de projet français et européen que sur une évolution vers la phase industrielle. »

 

A propos de Nutri’Earth :

En 2050, la proportion de personnes ayant plus de 60 ans sera de 1/3 contre 1/5 en 2015. Nous vivons de plus en plus longtemps mais pas nécessairement en bonne santé. De nos jours, préserver et prolonger son capital santé est donc un enjeu très important. Prévenir l’apparition de certaines pathologies passe notamment par la nutrition et par la prise de nutriments très spécifiques. Ces nutriments sont parfois difficiles à trouver dans l’alimentation. De plus, bien souvent leur exploitation participe à la raréfaction des ressources naturelles.

C’est pourquoi, pour répondre à cette problématique, Charles-Antoine DESTAILLEUR, Thomas DORMIGNY et Jérémy DEFRIZE ont décidé de créer Nutri’Earth.

Ainsi, depuis 2017 Nutri’Earth développe et produit des farines alimentaires écoresponsables et riches en nutriments d’intérêts pour la prévention de pathologies. Pour cela, les trois cofondateurs utilisent une bioressource à fort potentiel : les insectes comestibles.

Grâce à des biotechnologies brevetées, ils souhaitent répondre à une demande forte des professionnels et des seniors : trouver des produits de prévention sains, naturels, efficaces et respectueux de l’environnement. Nutri’Earth s’engage donc pour la santé des seniors ainsi que pour celle de la planète !

0

Tapez vos mots clés de recherche puis appuyez sur Entrer