Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents !

Bioeconomy For Change a accueilli, depuis le début de l’année 2022, 15 nouveaux adhérents au sein de son écosystème d’innovation. La parole à nos nouveaux membres !

La parole à…

Francis HADJI-MINAGLOU, Président et Directeur Scientifique de BotaniCERT :

« Chez BotaniCERT, nous sommes tous passionnés par le monde végétal. Nous croyons aux pouvoir des plantes et nous travaillons dans l’espoir de permettre à tous d’accéder à des produits à base de plantes de qualité. C’est pourquoi il est important pour nous de nous entourer d’acteurs qui partagent nos valeurs : rigueur scientifique, éthique et innovation. L’adhésion à B4C est une opportunité unique pour BotaniCERT d’échanger avec des industriels impliqués sur l’ensemble de la chaine de valeur des bioressources, de trouver de nouveaux partenaires et de continuer à montrer notre savoir-faire. »

 

À propos de BotaniCERT :

Basé à Grasse, berceau de la parfumerie mondiale, le laboratoire BotaniCERT est reconnu depuis plus de 10 ans comme un véritable expert du végétal. En tant que laboratoire d’analyses spécialisé dans la botanique et la phytochimie, BotaniCERT a développé son savoir-faire dans l’identification de plantes, la vérification d’absence d’adultération et le dosage de métabolites secondaires végétaux.

Le laboratoire accompagne les industriels au travers de conseils et formations (en proposant par exemple une analyse objective du « risque plantes » pour la mise en place d’un plan de contrôle afin de sécuriser l’activité du client) et met son expertise à leur disposition pour devenir un vrai accélérateur de l’innovation en valorisant la richesse du monde végétal pour développer de nouveaux produits.

La parole à…

Vincent LEVACHER, Directeur de Carnot I2C :

« Bioeconomy For Change est un partenaire important qui permet de créer un lien direct entre les entreprises et le Carnot I2C via des journées dédiées à l’innovation et à la recherche, des webinaires pour présenter nos technologies et découvrir les nouveaux besoins du marché. I2C propose des solutions innovantes pour résoudre les problématiques industrielles dans de nombreux domaines comme la valorisation des bioressources et co-produits, le développement de biomolécules ou l’écoconception de matériaux… B4C c’est une équipe dynamique et des outils pertinents qui favorisent les rencontres et les échanges de manière conviviale et efficace. La vocation du Carnot I2C de développer de la chimie verte pour améliorer la bioéconomie est pleinement représentée dans les thématiques de B4C. »


À propos de Carnot I2C :

Implanté sur le deuxième territoire de l’industrie Chimique en France, l’Institut Carnot I2C fédère 8 laboratoires de chimie de renommée internationale qui sont adossés à 3 laboratoires d’excellence (SynOrg, EMC3, Iron) et 7 plateformes technologiques disposant d’équipements remarquables (Technologies pour la synthèse, Analyse, Cosmétomique, Imagerie cellulaire et médicale, Protéomique, Drug design, Matériaux).

Près de 400 chercheurs, ingénieurs et techniciens développent une recherche de premier rang en chimie sur 3 cœurs de métier : synthèse, chimie analytique et formulation/polymères, et sont pleinement engagés dans le développement d’une recherche partenariale industrielle pour accompagner l’innovation des entreprises. La Chimie joue un rôle moteur en matière d’innovation dans de nombreuses industries aval telles que la chimie fine pharmaceutique, la cosmétique, les matériaux polymères mais aussi dans une industrie intermédiaire comme en chimie de spécialité. L’institut Carnot I2C apporte un savoir-faire en R&D et une offre technologique uniques pour répondre aux besoins récurrents des industriels et aux nombreuses attentes sociétales et réglementaires en faveur d’une économie durable.

La parole à…

Yves GERAND, Directeur de mission & Responsable de l’activité Chimie Verte d’EVEA :

« Nous avons souhaité rejoindre Bioeconomy For Change car nous travaillons sur des secteurs communs : notre pôle Agro-Ressources et Chimie Verte (ARCV) est spécialisé dans les enjeux environnementaux et sociaux des filières biosourcées, depuis l’amont agricole et l’élevage jusqu’à la valorisation des produits, dans les secteurs alimentaires (food, feed) et non alimentaires (cosmétiques, détergence, textiles, énergies, secteurs transverses (emballages, etc.), …). Nous souhaitons contribuer à l’émergence de nouveaux produits issus de la bioéconomie et inscrire ces projets dans une perspective d’amélioration environnementale et sociale. Ainsi, accompagner les acteurs de B4C dans l’éco-conception de leurs procédés et produits, quels que soit leurs degrés de maturité technologique, constitue l’ADN du pôle ARCV d’EVEA depuis près de 15 ans. Par ailleurs, dans le contexte européen et français de l’affichage environnemental, nous sommes en mesure d’accompagner les adhérents du pôle pour faciliter la compréhension des dynamiques dans différents secteurs (agro, textile, cosmétiques…). Egalement, la vocation d’EVEA est de rendre autonome les sociétés que nous accompagnons. De ce fait, nous avons une forte activité de formation (à la fois auprès de nos clients et d’écoles). En ce sens, nous pourrions également être impliqués dans le service B4C Academy autour de la labellisation des parcours de formation. Enfin, B4C et EVEA sont depuis de nombreuses années dans une relation de confiance et de bienveillance, ce qui nous correspond bien ! »


À propos d’EVEA :

Fondée en 2005, EVEA est une SCOP SAS spécialisée dans l’évaluation environnementale et sociale des biens et services. Son équipe de 100 personnes est répartie entre Lyon, Nantes et Troyes. Sa vocation est d’accompagner les organisations pour une offre de produits et services responsables : conseiller, transmettre, intégrer les outils et méthodes. EVEA est structurée autour de différents pôles : bâtiment, Informatique et Développement, Innovation (systèmes complexes, EEE, etc.) et Agro-Ressources et Chimie Verte qui compte actuellement plus de 30 collaborateurs. Ce pôle est spécialisé dans les enjeux environnementaux et sociaux des ressources naturelles et des filières biosourcées.

EVEA accompagne ses clients dans leurs projets à travers :

  • L’évaluation de l’impact environnemental et social (Analyse de Cycle de Vie, évaluation sociale, empreinte eau et biodiversité, bilan GES),
  • L’éco-conception de l’offre de produits et services (ateliers de créativité, processus et outils, stratégie climat et RSE),
  • L’édition de plateformes logiciels d’ACV et éco-conception sectorielles, adaptables aux besoins spécifiques de nos clients,
  • La communication environnementale et l’affichage environnemental,
  • La formation à l’ACV, à l’éco-conception, à l’éco-communication,
  • La réalisation de projets de R&D méthodologique en ACV, éco-conception et éco-innovation.

La parole à…

Amr CHAMAA, Responsable R&D chez Innolab :

« En plus de la mise en réseau et de l’intégration dans un écosystème des acteurs engagés dans les domaines de la bioéconomie, l’adhésion à Bioeconomy For Change était une évidence pour nous surtout avec l’évolution de nos activités et notre ambition d’accompagner ces acteurs dans l’amélioration et l’optimisation de la valorisation des biomasses en co-produits à haute valeur ajoutée (Energie, élément, nutriment, microalgue,…). Grâce à l’expertise, les multiples outils et programmes d’accompagnement de B4C, nous espérons développer et renforcer notre réseau de collaboration. Objectif : monter des projets nationaux et européens dans le but de pousser les limites de la bioéconomie circulaire. Car cette voie est inévitable si nous voulons surmonter des défis de plus en plus complexes. La complémentarité des profils des adhérents de B4C est un des atouts parmi d’autres qui pourra nous permettre de réaliser nos objectifs communs. »


À propos d’Innolab :

Innolab Laboratoires représente des laboratoires et plateformes de recherche à taille humaine, indépendants effectuant des prestations d’analyses, de contrôle, d’audit, de conseil, de formation et de R&D dans les domaines liés à la valorisation de la biomasse.

Depuis 2010 en Belgique et 2014 en France, ces laboratoires jouissent d’une excellente réputation auprès de clients de tous types (individuels, collectifs, agricoles, industriels, collectivités, laboratoires, plateformes … etc) opérant dans plusieurs pays européens. Avec plus de 15 ans d’expériences et plus de 400 (biomass to energy) sites accompagnés (Belgique et France), Innolab et ses partenaires sont à vos côtés durant toutes les étapes de vos projets dès l’étude d’avant-projet, l’aide à la conception, les caractérisations de biomasse jusqu’au suivi de fonctionnement et le scale-up en passant par la validation de la faisabilité en réalisant des essais pilots sur mesure à différentes échelles.

La parole à…

Remy DE LA TOUR, Directeur Commercial d’INTERIS

« INTERIS est depuis sa création il y a plus de trente ans, acteur de la bioéconomie. Nous accompagnons les entreprises du secteur des biocarburants et de la biotechnologie dans leurs projets d’unité pilote ou industrielle. Déjà membre de B4C à travers notre société mère DeSmet Engineers and Contractors, nous souhaitons accroitre la visibilité d’INTERIS en tant qu’ingénierie dans le domaine de la chimie verte. De ce point de vue B4C constitue un hub des acteurs du domaine, que ce soient des start-ups ou des entreprises bien établies. Notre participation plus active va sans nul doute, nous permettre d’étendre notre réseau, de bénéficier des services et de la dynamique de B4C, et d’intervenir dans le développement industriel de projets innovants. »

 

À propos d’INTERIS :

INTERIS a pour vocation d’aider, de faciliter l’exploitation et la production d’alcool brut, d’alcool extra-neutre ou de bioéthanol. Parce que les biotechnologies sont au centre des préoccupations de l’entreprise, l’objectif principal est de fournir des solutions technologiques sur mesure qui répondent aux spécifications de nos clients tout en préservant l’environnement. C’est pourquoi, INTERIS conçoit des unités de bio conversion optimisées pour réduire les émissions de gaz et d’effluents, les quantités de déchets et les pertes en matière première.

INTERIS accompagne ses clients durant toutes les phases projet et offre une large palette de services : ingénierie des procédés, de base et détaillée, optimisation thermique, notamment les couplages énergétiques, la livraison d’équipements, l’assistance à la mise en service et au démarrage, les tests de performance, la formation et le service après-ventes.

La parole à…

Jean-Benoit & Pierre-Hugues TIERNY, Président & Directeur Général dECOPSI et de King Tree :

« Malgré les 30 ans d’expérience d’ECOPSI, King Tree est une jeune entreprise qui se développe dans plusieurs domaines en plus de la nutrition santé animale (nutrition humaine, santé humaine, textiles…). Ces projets nécessitent donc l’identification d’acteurs spécialisés, c’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre B4C. Notre entreprise a participé en novembre 2021 aux journées colorantes à Béthune et a fortement apprécié l’implication et le réseau de B4C (mise en relation avec des personnes et entreprises spécifiques). Nous sommes prêts à participer à d’autres journées ou temps d’échanges afin de rencontrer des acteurs, de nous former et d’avoir une meilleure idée de l’ouverture possible sur les utilisations de nos produits actuels et futurs. »

 

À propos d’ECOPSI et de King Tree :

ECOPSI (Etude et Commercialisation des Produits Secondaires et Industriels) créée en 1989, dispose d’une expertise reconnue depuis plus de trente ans dans la valorisation alimentaire et industrielle des produits secondaires de différentes grandes industries agroalimentaires. ECOPSI est spécialisée dans deux domaines : l’alimentation animale par la recherche, la valorisation et la commercialisation ; l’industrie par l’offre de solutions en réponse aux problématiques industrielles. Elle valorise les produits issus principalement des industries agroalimentaires en nutrition animale et développe de nouveaux procédés industriels. En nutrition animale ses développements concernent tant les éleveurs que les fabricants d’aliments ou encore les firmes services. Ecopsi est l’inventeur d’un nouveau procédé de production de sucre de betteraves générant un produit nommé Betador qui est un gâteau de pressage de betteraves aux capacités nutritionnelles exceptionnelles.

Par ailleurs ECOPSI a travaillé pendant plus de 30 ans sur un nouvel ingrédient alimentaire fonctionnel : l’extrait de bois de châtaignier, aujourd’hui produit par l’entreprise sœur King Tree. King Tree a donc été créée en 2015 dans le Tarn à Labruguière, pour produire le KingBrown® : un extrait de bois certifié 100% châtaignier, français, naturel et certifié biologique. La production est durable car la fourniture est assurée par des exploitants forestiers respectueux d’une gestion durable de la forêt, et surtout une véritable synergie a été instaurée avec le fabricant de panneaux mitoyen. Ainsi, les plaquettes de bois épuisées par l’extraction sont réutilisées pour fabriquer des panneaux de fibres de bois. Concernant le procédé à proprement parler, il est basé sur une extraction exclusivement à l’eau, qui est recyclée dans les différentes étapes du procédé. Cet extrait est très riche en antioxydants spécifiques du bois de châtaignier, appelés ellagitannins.

Le premier marché de King Tree est la nutrition animale notamment sur des aspects de santé intestinale et de prévention de parasites, bactéries, virus, qui permettent de réduire voire supprimer des traitements curatifs (antibiotiques et vaccins anticoccidiens par exemple).

Le projet est de développer l’utilisation de cet extrait végétal dans de multiples applications :

  • Nutrition/santé humaine (cicatrisation en application topique, œnologie, arôme/conservateur…)
  • Nutrition/santé PetFood et équin
  • Protection des plantes / biostimulant
  • Colorant naturel
  • Tannage du cuir au végétal

La parole à…

Corinne RODRIGUEZ, Gérante de LABOSPHERE :

« Je suis très heureuse avec mon équipe de recherche de rejoindre Bioeconomy For Change. Cet entreprise dynamique donne une visibilité aux petites structures tout en leur offrant un accompagnement pour développer leur business. La diffusion d’une actualité régulière et la mise à disposition d’outils sont très appréciables pour une entreprise à taille humaine comme la nôtre. C’est une belle opportunité pour poursuivre le développement de notre réseau professionnel et échanger avec des experts métiers, au niveau régional et au-delà… L’industrie cosmétique est une industrie qui génère de nombreux déchets de natures variées. Face aux enjeux environnementaux, et poussée par les nouvelles attentes des consommateurs, cette industrie dynamique est désormais en pleine mutation et ce à tous les niveaux de l’industrie : ingrédients, formulation, procédés, packagings… Le produit cosmétique d’aujourd’hui se doit d’être un produit performant qui conjugue sécurité et durabilité. Evoluant dans l’industrie cosmétique depuis 25 ans, je pense que les ingrédients biosourcés vont participer activement à l’évolution de notre industrie et occuperont une place majeure en formulation dans les années à venir. Bénéficiant d’un retour d’expérience sur la formulation de plusieurs ingrédients biosourcés, LABOSPHERE souhaite s’inscrire comme un partenaire de choix pour explorer, et évaluer le potentiel de nouveaux ingrédients biosourcés (développés partiellement ou totalement) dédiés à la formulation cosmétique. »

 

À propos de LABOSPHERE :

LABOSPHERE est un laboratoire de R&D en formulation cosmétique crée en 2005 et basé à Beauvais. Il est centre agrée crédit impôt recherche. Son expertise dans le domaine de la formulation cosmétique est reconnue par des acteurs majeurs de l’industrie cosmétique internationale : fabricants et distributeurs d’ingrédients, marques cosmétiques, fabricants d’emballage, prestataires d’évaluation (en vue de la réalisation de tests cliniques, ou de l’évaluation du risque).

Grâce à la richesse de ses collaborations multi sectorielles, LABOSPHERE dispose d’une vue à 360 degrés et cultive sa position d’expert métier tout en offrant une grande flexibilité à ses clients (de la start up à la multinationale) en proposant des prestations sur mesure. Grâce à son équipement intégrant deux unités pilotes, LABOSPHERE peut offrir des prestations variées pouvant inclure la production de mini séries. L’entreprise dispose d’une TEXTUROSPHERE®, une collection de bases cosmétiques green répondant aux nouvelles attentes des consommateurs et offrant une expérience sensorielle positive. Cet outil contemporain mis à la disposition des clients permet d’optimiser le travail de formulation.

La parole à…

Quentin DECOCK, Directeur du site de Laon de LE LIN FRANÇAIS – JEAN DECOCK :

« Adhérer à Bioeconomy For Change, c’est avant tout pour nous un moyen de PROMOUVOIR LE LIN. En effet, le lin s’inscrit entièrement dans la dynamique de la bioéconomie mais est encore trop méconnu. Le lin pousse localement (85% de la production mondiale pousse entre Caen et Amsterdam), il est respectueux de l’environnement car sa culture nécessite peu d’intrant et c’est ensuite par une action entièrement mécanique (le Teillage) que sont extraits l’ensemble des éléments de la plante (des fibres sous différentes formes, des graines et des anas). De plus, nous souhaitons accorder une place importante au développement durable dans notre évolution. Nous espérons ainsi que notre adhésion nous permette de SORTIR DES CIRCUITS DE COMMERCIALISATION CONVENTIONNELS en proposant des produits biosourcés issus de la plante de lin à des entreprises innovantes. Nous attendons que B4C soit un FACILITATEUR DE BUSINESS basé sur la bioéconomie, en mettant en relation les producteurs, chercheurs et potentiels utilisateurs. »

 

À propos de LE LIN FRANÇAIS – JEAN DECOCK :

En 1957, Jean Decock crée le teillage la SA JEAN DECOCK à Quaëdypre. Ses fils Christian et Jean-Luc Decock ont développé l’activité de l’entreprise. La relève est assurée par la 3e génération : leurs enfants, Charles, Edouard et Quentin sont à la tête des 2 sites de production.

Avec pour objectif de doubler ses capacités de production pour suivre la croissance du marché du Lin, LE LIN FRANÇAIS – JEAN DECOCK a monté une seconde usine de teillage en 2021 dans l’Aisne, à Laon. Ce choix géographique de l’Aisne a été dicté par la volonté de se rapprocher des zones de production et de s’inscrire sur le long terme dans le développement économique local. La nouvelle usine comprend 2 lignes de production – comme le site historique de Quaëdypre – et emploie 30 personnes. Cette nouvelle unité aura, dans un premier temps, une capacité de transformation de 16.000 tonnes de paille de lin. Avec un chiffre d’affaires de 30 M€, en 2021 elle emploie 90 personnes. L’entreprise a été fraîchement re-baptisée LE LIN FRANÇAIS – JEAN DECOCK. L’entreprise transforme 40.000 tonnes de lin pour produire 8.000 tonnes de lins teillées sur ses deux sites. Avec 6 000 hectares, LE LIN FRANÇAIS – JEAN DECOCK couvre 4 zones de culture du lin, le Nord, le Pas de Calais, la Seine Maritime et l’Aisne.

Les 2 piliers de l’activité de l’entreprise sont :

  • La récolte et le teillage du lin,
  • Le stockage / le transport / la logistique.

La parole à…

Jean DELAVEAU, Président de LYOPHITECH :

« Notre objectif est de conquérir les marchés agro-alimentaire, cosmétique, santé. Nous répondons aux besoins de nombreux acteurs de la Bioéconomie qui font appel à la lyophilisation pour stabiliser leurs microorganismes, extraits végétaux et actifs. Certains de nos clients étaient déjà adhérents et nous ont recommandé Bioeconomy For Change. Effectivement B4C est le partenaire idéal pour échanger avec les acteurs de cette filière et développer notre réseau. »

 

 

À propos de LYOPHITECH :

LYOPHITECH a breveté une nouvelle technique de séchage : la lyophilisation dynamique. L’entreprise fondée en 2017 par Jean Delaveau a révolutionné un procédé ancien au profit d’une lyophilisation plus rapide, simple et économique. La technologie consiste à mettre le sublimateur en mouvement de balancier. Cette rotation améliore nettement les transferts de matière et de chaleur grâce à l’agitation.

LYOPHITECH propose : 

  • Des prestations R&D
  • La lyophilisation sur mesure de lots industriels dès l’été 2022
  • La vente de machine dès 2023

La parole à…

Sven RÖSNER, Directeur de l’OFATE :

« Rejoindre Bioeconomy For Change constituera pour l’OFATE une opportunité d’échanger régulièrement sur les développements actuels du secteur des bioénergies en Allemagne, en France et en Europe. Bénéficier de l’expertise et de la perspective de Bioeconomy For Change nous aidera dans la préparation de nos manifestations et la rédaction de nos publications sur ces sujets. La mise en relation avec les acteurs de l’une et l’autre des deux structures, avec notamment un focus sur l’Allemagne et la France, nous permettra également d’élargir notre réseau. »

 

À propos de l’OFATE :

L’Office franco-allemand pour la transition énergétique a été créé en 2006 par les gouvernements français et allemand. C’est une plateforme d’échange d’informations, ayant pour mission de renforcer les liens entre tous les acteurs de la transition énergétique dans les deux pays, qu’ils soient issus des administrations, de la recherche ou de l’industrie.

Étant directement ancré au sein du ministère de la Transition écologique à Paris et du ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du Climat à Berlin, l’OFATE est en échange permanent avec l’Administration. Pour ses plus de 250 adhérents, son offre comprend entre autres des services d’informations, de mise en réseau et d’accroissement de la visibilité dans un contexte franco-allemand.

Son rayon d’action couvre l’énergie éolienne, l’énergie solaire et les bioénergies, ainsi que bon nombre de thématiques transversales liées à la transition énergétique : l’intégration des énergies renouvelables au marché et au système électrique, les moyens de stockage, la sécurité d’approvisionnement, l’intégration sectorielle, la chaleur renouvelable et les évolutions sociétales, environnementales et économiques.

La parole à…

Marine CORE-BAILLAIS, Présidente Fondatrice de La Pâtisserie Numérique :

« Forte de notre expertise dans les différentes technologies de fabrication additive, nous développons des solutions à la carte à destination des professionnels du goût. Aujourd’hui, nous sommes heureux de rejoindre Bioeconomy For Change. Il y a une vraie cohérence entre l’esprit du dispositif, les liens privilégiés entre les partenaires et nos innovations. D’autant que nous espérons finaliser plusieurs dépôts de brevets d’ici les prochains mois. Nous avons hâte de partager, d’échanger avec le réseau d’adhérents B4C sur nos environnements respectifs. Dans nos écosystèmes particulièrement mouvants, nous avons toujours à apprendre et c’est extrêmement enthousiasmant. Nous croyons profondément aux dynamiques collectives. Et nous partageons une valeur commune essentielle. Nous inscrire collectivement durablement dans la bioéconomie ! »

 

À propos de La Pâtisserie Numérique :

Depuis sa création en 2019, La Pâtisserie Numérique imagine les pâtisseries de demain ! Fondée par Marine Coré-Baillais, reconnue comme l’une des 12 personnalités référentes de la fabrication additive par le média 3Dnatives et pâtissière passionnée, la startup est spécialisée dans l’impression 3D alimentaire.

Sa vocation : accompagner les métiers de bouche et de la restauration en leur proposant des solutions sur mesure tant sur le plan créatif (ex. réalisation de formes complexes difficiles voire impossibles à réaliser à la main) qu’en termes gustatif et productif (améliorer la productivité est aussi l’un des challenges assumés).

Pour les acteurs du goût, La Pâtisserie Numérique explore avec délice des horizons inédits et invente des pièces sucrées à la carte. Véritable laboratoire d’innovation, elle finalise actuellement un procédé de production original qui permettra d’inclure également la réalisation de pièces de structure.

En contribuant aux avancées numériques et techniques, la Pâtisserie Numérique souhaite inventer une gastronomie inédite et responsable. Les méthodes de production portées par La Pâtisserie Numérique sont intrinsèquement sans déchets, privilégient une production de proximité et valorisent la naturalité des ingrédients. Des enjeux essentiels dans un contexte de raréfaction des ressources mondiales.

La parole à…

Martine GELLY, Directrice Division Food & Beverage de Sartorius :

« Forte de notre expertise dans les différentes technologies de fabrication additive, nous développons des solutions à la carte à destination des professionnels du goût. Aujourd’hui, nous sommes heureux de rejoindre Bioeconomy For Change. Il y a une vraie cohérence entre l’esprit du dispositif, les liens privilégiés entre les partenaires et nos innovations. D’autant que nous espérons finaliser plusieurs dépôts de brevets d’ici les prochains mois. Nous avons hâte de partager, d’échanger avec le réseau d’adhérents B4C sur nos environnements respectifs. Dans nos écosystèmes particulièrement mouvants, nous avons toujours à apprendre et c’est extrêmement enthousiasmant. Nous croyons profondément aux dynamiques collectives. Et nous partageons une valeur commune essentielle. Nous inscrire collectivement durablement dans la bioéconomie ! »

 

À propos de Sartorius :

Sartorius a plusieurs décennies d’expérience sur le marché des Biotechnologies, offrant des solutions allant de la matière première au produit fini final. Nous concevons, fabriquons, distribuons, du matériel et des consommables adaptés à vos besoins.

  • Nous avons deux domaines d’expertise privilégiés :
    Les boissons (vin, eau, bière, spiritueux, soft drinks, jus de fruits …) pour lesquelles nous avons développé des solutions pour la clarification et la filtration avant conditionnement, ainsi que des systèmes de NEP (Nettoyage en Place), mais aussi des solutions de contrôles microbiologiques.
    Nos systèmes s’adaptent pour tous types de clients, pour des débits de 10 à 500 Hl/h.
  • Les Food Biotech et les ingrédients, pour lesquels nous proposons des solutions de clarification, filtration, extraction, purification, fermentation, chromatographie, analyses et optimisation de données, poches 2D et 3D de stockage, mélange et transport, milieux de culture…

Sartorius se positionne comme un fournisseur de solutions de l’upstream au downstream incluant l’accompagnement de ses clients dans la définition du meilleur process, depuis l’étape de R&D jusqu’à la production, en passant par les phases pilotes. Nous maitrisons les solutions à usage unique comme celles avec des équipements réutilisables afin de s’adapter à chaque projet.

La parole à…

Vera CHAMARANDE, CEO de V.E.R.A

« B4C nous permet d’avoir accès à un large réseau d’acteurs industriels et académiques. Rejoindre ce réseau fut très tôt une évidence dans un tel projet portant sur la Valorisation de co-produits du café. Vite devenu un pôle de compétitivité incontournable, il est une référence en matière de mise en relation et de conseils dispensés par les différents services/commissions qu’il propose. »

 

 

À propos de V.E.R.A :

En combinant bioraffinerie et économie circulaire, la société V.E.R.A (Valorisation – Environnement – Recherche – Application) ambitionne de développer, sur une période de plusieurs années, toute une gamme de produits de moyenne à haute valeur ajoutée à partir des déchets issus du café.

V.E.R.A est portée par un trio d’associés possédant des compétences et des réseaux complémentaires : Véra Chamarande, Yuchen Huang et Prof Florent Allais, respectivement experte de la filière café de l’arbre à la tasse (Reims), Doctorante à Paris School Of Economics et enseignante en économie à SciencePo, et chercheur en chimie verte et biotechnologies à AgroParisTech (Reims), University of Florida (Etats-Unis) et Monash University (Australie). Implantée à Reims, la société V.E.R.A souhaite travailler avec des acteurs de la recherche académique et de l’industrie, en premier lieu ceux du territoire, pour créer de l’innovation et l’exploiter localement.

La stratégie de V.E.R.A reposant sur la bioraffinerie et la (bio)économie circulaire, c’est tout naturellement qu’elle s’est rapprochée de Bioeconomy For Change (B4C), leader français et acteur majeur en Europe de la bioéconomie. En qualité de membre de leur large réseau (Inter)national, et grâce aux nombreux services proposés, B4C nous permettra d’accéder à de futurs partenaires académiques et industriels, de faciliter notre levée de fonds et de mieux appréhender les marchés que nous souhaitons adresser.

0

Start typing and press Enter to search