Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents !

Le pôle IAR a accueilli depuis avril dernier 8 nouveaux adhérents au sein de son écosystème d’innovation. La parole à nos nouveaux membres !

La parole à…

Julien DELGOVE, président d’ENERBIOFLEX :

« Le choix d’adhérer au pôle IAR s’inscrit dans notre stratégie d’innovation et d’augmentation de nos efforts de R&D. Nous développons des outils et des services en lien avec la bioéconomie (notamment la méthanisation) et pour cela, nous sommes venus chercher au sein du pôle IAR des partenaires, des clients et des ressources nous permettant d’accélérer nos projets. »

 

 

 

À propos d’ENERBIOFLEX :

EnerBIOFlex est spécialisée en énergétique pour le monde agricole. EnerBIOFlex accompagne les agriculteurs souhaitant réduire leurs factures d’énergie ou produire de l’énergie renouvelable. Une expertise particulière a été développée autour de l’optimisation des performances globales des unités de méthanisation.

www.enerbioflex.fr

La parole à…

Maximilien SCHLATTER, Président de SOMAÏA :

« Depuis notre accompagnement, fraîchement débuté par le C2IME du Grand Est, nous avons clairement compris l’intérêt aujourd’hui de bien s’entourer. Le pôle IAR faisant partie intégrante du comité, nous a sensibilisé sur le besoin de s’entourer de compétences de qualité et d’acteurs nécessaires pour le développement de notre société. Nous partageons les mêmes objectifs : innover, industrialiser et promouvoir. De plus nous entrons dans un domaine qui s’inscrit parfaitement dans la bio économie européenne : produire une ressource alimentaire pour une consommation humaine dans les micro algues, actuellement insuffisante par rapport aux concurrents internationaux. Le réseau IAR, fort de son expérience et de ses compétences, nous permettra de nous accompagner dans la concrétisation de nos projets de développement.  »

A propos de SOMAÏA :

SOMAÏA a été créée en avril 2019. Il s’agissait au départ de l’industrialisation d’un laboratoire suisse par l’acquisition d’une usine clé en main pour la production de micro-algues. Les circonstances ont amené  SOMAÏA à devenir une jeune start-up totalement indépendante, tant sur l’ingénierie industrielle que sur la biologie du milieu de culture, ainsi que sur sa commercialisation. Elle reste désireuse de continuer le développement et d’améliorer son outil de production. A ce jour, elle produit exclusivement de la spiruline en photo-bioréacteurs verticaux en milieu fermé et contrôlé. Dans le cadre de son développement elle prévoit de produire d’autres micro-algues et souhaite se tourner vers le marché nutraceutique à travers la vente de compléments alimentaires . Pour atteindre ses objectifs elle souhaite acquérir des compétences supplémentaires, trouver des partenaires avec les universités, les industries agro-alimentaire, les industries pharmaceutiques et cosmétiques.

www.somaia.fr

La parole à…

Henri DESESQUELLES, Fondateur d’OSIRIS AGRICULTURE :

« Nous avons eu la chance de gagner notre adhésion au pôle IAR à travers notre victoire à l’appel à projets organisé par le Village by CA de Lille sur la thématique de l’agriculture de demain. Nous avions déjà rencontré auparavant des membres du pôle et l’adhésion était dans un coin de notre tête tant IAR semble être un endroit d’intelligence collective dans la région. Etre membre du pôle IAR, pour une jeune startup comme nous, c’est une chance de rencontrer des acteurs de l’écosystème et de nous exposer à de potentiels partenaires. C’est aussi une chance d’être accompagné sur le montage des dossiers complexes (EU, BPI, …) – nous avons déjà commencé et les retours que nous avons eu sur nos dossiers en cours ont été très qualitatifs, nous avons senti l’expérience du pôle sur ce genre de sujet. Adhérer à un pôle sur la bioéconomie pour une société robotique fait sens pour nous car nous sommes convaincus que les technologies et la robotique seront un des éléments clés pour disséminer rapidement et à grande échelle les innovations chimiques et biologiques pour l’agriculture. »

A propos d’OSIRIS AGRICULTURE :

Osiris Agriculture est une entreprise au service des agriculteurs qui ambitionne de créer le premier service robotique pour les cultures d’industries européennes. Concrètement, nous concevons des robots capable d’automatiser et d’optimiser dans un premier temps l’irrigation et dans un second temps la fertilisation, la protection contre les maladies et les ravageurs et le désherbage sur des cultures de pommes de terres, légumes d’industries ou de betteraves.  Ces cultures apportent de la valeurs ajoutées et donc de la rentabilité économique aux exploitations agricoles. Nous voulons permettre aux agriculteurs de sécuriser leur production face aux aléas climatiques et de libérer du temps aux chefs d’exploitations pour réaliser des tâches à plus hautes valeurs ajoutées (vente directe, réflexion stratégique, équilibre de vie). Nous offrons aussi une meilleure prévisibilité des charges et des économies d’intrants permettant une réduction des coûts financiers de production et une réduction de l’impact environnemental. Le modèle de prestation de service permet aux agriculteurs de plus facilement s’engager, il nous permet de nouer une véritable relation de confiance avec eux afin de toujours coller à leurs besoins. Le projet est mené par trois ingénieurs de formation qui sont fils et frères d’agriculteurs et qui ont envie d’aider le monde agricole à affronter les défis qui l’attendent.

www.osiris-agriculture.fr

La parole à…

Samuel POIDEVIN, Directeur de NATURELUTION :

« En tant que directeur de NaturElution, l’adhésion au pôle était une évidence. J’ai déjà utilisé les services dans mes précédents postes avec un intérêt certain. Certes, il ne s’agissait que d’un service particulier mais qui m’a permis de voir l’efficacité du pôle dans mon domaine. Mes nouvelles fonctions amènent de nouveaux besoins à satisfaire. La satisfaction de la veille sur les biomolécules, ajouté aux autres services que sont le réseaux pour les partenariats, l’accès à des investisseurs spécialisés, les nombreux webinaires m’ont incité à intégrer le pôle IAR. C’est, pour moi, un acteur incontournable du domaine.»

A propos de NATURELUTION :

Trouver des solutions alternatives aux produits agrochimiques actuels, tout en garantissant aux agriculteurs de bonnes récoltes, est primordial pour accompagner le monde agricole dans des pratiques toujours plus responsable. C’est l’axe stratégique principal de développement de NaturElution. Dans cet objectif, l’utilisation de la chimie verte, la maîtrise des filières d’approvisionnement des actifs, l’utilisation de l’économie circulaire, la formulation sans ingrédients controversés, allié à une efficacité démontrée dans des essais terrains permettre de développer des produits plus respectueux de l’environnement tout en satisfaisant aux exigences de l’agriculture actuelle.

www.naturelution.fr

La parole à…

Claudio BUCELLA, Président d’AZOLA :

« AZOLA souhaitant accélérer son développement, il nous a paru tout naturel de nous entourer des meilleurs acteurs pouvant nous appuyer dans nos démarches, dont le pôle IAR fait naturellement partie. Nous avons fait appel aux services du pôle dans le cadre de l’appel à projet lancé par l’ADEME visant à mettre en place des solutions pour le développement de la compétitivité de la filière méthanisation. Bien que le résultat ne soit pas attendu avant 2 ou 3 mois, les conseils du pôle IAR nous ont permis de considérablement renforcer le dossier soumis à l’appel à projet. Par ailleurs, AZOLA souhaite certes faire la démonstration de son savoir-faire sur le territoire national, mais commence déjà à réfléchir à comment se développer à l’international. Grâce à l’appui du pôle IAR, nous sommes déjà rentrés en contact avec des contreparties au Brésil afin de comprendre si les solutions développées par AZOLA peuvent répondre à des besoins locaux sur le marché brésilien. »

A propos d’AZOLA :

AZOLA est une jeune entreprise ayant développé une solution innovante de stockage-tampon de biométhane sous forme liquide aussi appelée AzolaBIO. La solution de flexibilité mise au point par AZOLA s’adresse principalement aux producteurs de biométhane (aussi appelés unités de méthanisation) rencontrant des problématiques de congestion sur les réseaux et désireux d’optimiser l’injection de leur production. Ces épisodes de congestion surviennent lorsque l’injection de biométhane par les producteurs dépasse la demande de gaz sur le réseau (qu’elle soit industrielle ou résidentielle). Alors le producteur n’a d’autre choix que de torcher partie de sa production entraînant de fait une perte de revenus pour le producteur.

 Le stockage-tampon développé par AZOLA répond à deux contraintes principales : indisponibilité partielle ou totale du poste d’injection et indisponibilité partielle ou totale de l’unité de méthanisation.

Le stockage-tampon imaginé par AZOLA permet aussi au producteur de maximiser l’injection dans les réseaux lorsque son outil de production est à l’arrêt (pour cause de maintenance préventive ou curative par exemple). Ainsi, le producteur pourra continuer d’injecter les volumes liquéfiés et stockés et continuer à générer du chiffre d’affaires et ce bien que son outil productif soit à l’arrêt.

www.azola.fr

0

Start typing and press Enter to search