Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents !

Le pôle IAR a accueilli depuis décembre dernier treize nouveaux adhérents au sein de son écosystème d’innovation. La parole à nos nouveaux membres !

La parole à…

David Daudé, Président de GENE & GREEN TK :

« J’ai eu l’occasion de rencontrer le Pôle au cours de différents événements et j’ai pu apprécier leur connaissance de la bioéconomie et des biotechnologies. En ce début d’année 2021, Gene&GreenTK entre dans une nouvelle dynamique visant à transformer ses preuves de concept en applications concrètes. Dans cette étape charnière, je suis convaincu que l’expertise et le réseau d’IAR vont nous aider dans nos orientations stratégiques et techniques notamment pour l’industrialisation et les démarches réglementaires mais également nous permettre de rencontrer des partenaires pouvant à terme utiliser nos technologies. »

 

À propos de GENE & GREEN TK :

Gene&GreenTK est une spin-off d’Aix-Marseille Université qui développe des enzymes hyperthermostables pour adresser des problématiques environnementales et de santé publique. A partir d’enzymes découvertes dans des microorganismes extrêmophiles issus des sources chaudes du Vésuve, Gene&GreenTK a mis au point deux technologies innovantes : VesuTOX pour la décontamination des agents neurotoxiques de guerre (e.g. sarin) ; VesuBACT : une nouvelle approche dans la lutte contre les bactéries visant à inhiber la virulence et la formation du biofilm en bloquant la communication bactérienne (quorum sensing).

Incubée dans l’IHU Méditerranée Infection de Marseille, la société a multiplié les preuves de concept pour démontrer l’efficacité de ses technologies. Gene&GreenTK a ainsi publié une vingtaine d’articles scientifiques publiés depuis 2016 et a étoffé son portefeuille de brevets. En janvier 2021, Gene&GreenTK a rejoint le groupe Proxis Développement et va maintenant aborder les étapes réglementaires et l’industrialisation. Gene&GreenTK compte, en effet, développer des alternatives biologiques plus efficaces que la chimie traditionnelle, le champ d’application étant très varié ; le traitement de l’eau et la maîtrise des biofilms, la protection des plantes, le microbiote humain et la nutrition animale. La décontamination de substances neurotoxiques étant les principales applications visées.

www.gene-greentk.com

La parole à…

Sébastien RINALDI, Fondateur Consultant de la société VOTREPOINTCOM :

« De par notre champ d’expertise, il apparaissait tout naturel de rejoindre l’écosystème que représente le pôle IAR, acteur majeur de la bioéconomie afin de mettre au service de ses adhérents nos actions de formations et de conseils en langue anglaise visant à promouvoir et valoriser à l’international les solutions techniques, produits et projets en cours. »

 

 

 

 

À propos de VOTREPOINTCOM : 

Structure de formation et conseil en Anglais technique et des affaires dédiée aux entreprises, VOTREPOINTCOM intervient et propose depuis plus de 15 ans de manière transverse et sur mesure des actions en langue anglaise dans les domaines suivants : conduite de projets (Suivi depuis le prototype, les essais, les visites clients), présentations techniques, réunions (suivi projets, élaboration cahier des charges, industrialisation), audits clients, négociations, préparation aux projets européens, tests du niveau en langue anglaise de vos futurs collaborateurs en lien avec la définition de poste…

Nos domaines d’expertise au sein des enjeux de la bioéconomie : chimie verte, biotechnologies (biomasse, bioénergie, bioraffinerie, bio intrants), extraction végétale, agriculture durable…

La parole à…

José Taborda, Président de TOP INDUSTRIE :

« Notre ADN a toujours été l’innovation. Aujourd’hui nous participons activement à la mise en place d’écosystèmes basés sur l’économie circulaire, le développement durable, et la bioéconomie. Cela, par le développement d’installations permettant la valorisation du CO2 et la réduction drastique de déchets organiques ultimes (boues des stations d’épuration ou les digestats liquides issus de la méthanisation). Adhérer à IAR va nous permettre de promouvoir notre savoir-faire, agrandir notre réseau et faciliter des échanges enrichissants avec les acteurs du secteur à l’échelle nationale et internationale. »

 

À propos de TOP INDUSTRIE :

Crée en 1980, Top Industrie est une PME 100% française d’une cinquantaine de personnes spécialisée dans la fabrication d’équipements travaillant sous température (-60 °C à 800°C) et pression (de 50 à 7000 bar): autoclaves sous pression et température, vannes haute pression, pompes seringue à débit contrôlé, compresseurs gaz et liquide.

Depuis sa création, le marché adressé est celui de l’innovation : 60%  R&D industrielle et 40% recherche universitaire. Top Industrie a connu une croissance régulière qui s’est accélérée à partir de 2011, avec un fort développement à l’export. Cette croissance s’appuie sur des produits innovants et sur une compétence technique très forte.

Top Industrie ambitionne de devenir un acteur important de l’énergie verte, en particulier dans le domaine de l’hydrogène et du biogaz. Top industrie a conçu et fabriqué la première installation power to gas en France (projet Minerve à Nantes) et a développé une gamme modulaire de station de distribution hydrogène adaptée à chaque besoin: BOX 350 bar et BOX 700 bar. Top Industrie fabrique des installations permettant la synthèse de produits organiques à faible impact environnemental, par extraction en CO2 supercritique.

Top Industrie participe aujourd’hui à plusieurs programmes R&D pour le développement de nouveaux produits dédiés à la valorisation du CO2, de déchet de biomasse liquide et la compression de l’hydrogène.

www.top-industrie.com

La parole à…

Elise BOURCIER, Présidente de C&DAC :

« Nous avons souhaité rejoindre le pôle IAR pour les valeurs communes que nous partageons et défendons avec lui ainsi qu’avec les membres de son écosystème. Le Pôle est reconnu comme une structure de référence sur les sujets de la bioéconomie et des protéines végétales, qui sont au cœur de nos thématiques de travail. Cette adhésion nous permettra également de : renforcer notre réseau, améliorer notre visibilité, et bénéficier d’accompagnement dans le déploiement de nos activités d’innovation et nos ambitions industrielles, ce qui est fondamental pour le développement de l’entreprise. »

À propos de C&DAC :

Créée en 2017, C&DAC est une entreprise de R&D spécialisée dans la mise au point de produits alimentaires sains, durables et clean label. C&DAC accompagne les entreprises agroalimentaires dans leurs projets de R&D en leur proposant des accompagnements sur-mesure en développement de produits (formulation, caractérisations, réalisation de pré-séries, et accompagnement à l’industrialisation), ainsi que des produits et procédés « clés en main » développés en interne et prêts à être industrialisés.

Dans le cadre de sa recherche en propre, C&DAC conçoit des produits à base de légumineuses et des procédés de fermentation pour l’amélioration de leurs propriétés sensorielles et nutritionnelles. La société s’intéresse principalement à la féverole, une légumineuse locale et très intéressante sur les plans agronomiques et nutritionnels, et à sa valorisation en alimentation humaine. C&DAC porte actuellement un projet de structuration de la filière féverole française avec différents partenaires agricoles et agroalimentaires.

La startup, basée à Vandoeuvre-les-Nancy (54), comprend aujourd’hui 5 collaborateurs.

www.cetdac.com

La parole à…

Jimmy Colomies, Président et co-fondateur de TRYON :

« Nous avons souhaité rejoindre le pôle Industries & Agro-ressources car nous pensons que nous partageons la même vision et les mêmes valeurs de bioéconomie et de durabilité, mais également pour différentes raisons plus pratiques : L’adhésion à son réseau d’acteurs et de partenaires riche et spécialisé ainsi que les évènements qui l’entoure. Son retour d’expérience et ses conseils sur le marché et la meilleure approche stratégique et structurelle pour l’atteindre. La reconnaissance et la portée de son label et de sa promotion pour assoir notre positionnement et accélérer notre développement. Nous travaillons par ailleurs déjà ensemble pour la réponse à l’appel à projet en cours DTIGA de l’ADEME. »

À propos de TRYON :

TRYON développe, déploie et exploite une technologie de méthanisation à petite échelle, Modul’O, pour la valorisation locale des biodéchets alimentaires en biogaz, une énergie renouvelable, en digestat, un fertilisant organique naturel et en eau claire.

Les biodéchets font en effet l’objet d’une nouvelle obligation règlementaire de tri à la source et de valorisation qui va s’étendre jusqu’aux particuliers d’ici le 1er janvier 2024. Vues les fortes contraintes sanitaires qui les entourent et enjeu des solution à grande échelle (délais, acceptabilité, agilité), ils sont pourtant encore massivement détruits par incinération ou enfouissement. Une solution décentralisée à petite échelle permet ainsi de réduire la logistique de transport pour optimiser cout et impact, de simplifier et accélérer le déploiement (18 mois VS 5 ans) en d’améliorer l’acceptabilité en limitant les risques et nuisances. La technologie se présente sous la forme de différents modules standard, préfabriqué et connecté pouvant évoluer d’une capacité de 1000 à 8000 t/an. La solution est fournie avec une offre complètement clé en main depuis la prestation de développement, le financement et jusqu’à l’exploitation et maintenance.

Après 5 années de R&D et plusieurs démonstrateurs, nous déployons une référence dans les Yvelines pour la gestion de l’ensemble des collèges du département en partenariat avec le conseil départemental, Sodexo, Suez et le syndicat de déchet local, Valoseine. De nombreux autres projets sont en étude pour un développement national puis européen et international.

www.tryon-environnement.com

La parole à…

Eric Suñol, Associé de TERRAWATT :

« Notre volonté aujourd’hui d’intégrer le pôle IAR a deux objectifs principaux. Le premier, de bénéficier de l’expertise du pôle dans la bioéconomie et, ce faisant, nous faire accompagner dans notre projet de pilote industriel en cours d’élaboration. Le second, de participer aux échanges entre les adhérents sur toutes les thématiques liées aux gaz renouvelables (biométhane et hydrogène vert en particulier) afin d’apporter nos expériences et de découvrir ce qui se fait de complémentaire grâce aux autres adhérents. »

 

À propos de TERRAWATT :

Terrawatt est une entreprise créée en 2014 qui développe une solution intégrée de production de biométhane de qualité injectable dans les réseaux, à partir de matières organiques non fermentescibles. Cette solution intègre notamment une étape de méthanation biologique en aval de la solution. Terrawatt et ses associés ont une expertise en procédés biologiques, plus particulièrement concernant toutes les phases de transformation de la matière organique et des effluents gazeux par procédé biologique anaérobie (méthanisation / méthanation).

www.terrawatt.fr

La parole à…

Yves PERRETTE, Directeur du laboratoire EDYTEM et Directeur de Recherche CNRS : 

« Nos motivations pour adhérer au Pôle sont en fort lien avec la stratégie de notre unité de recherche afin de faire participer les membres du laboratoire aux différents axes du Pôle autour de la bioéconomie, en particulier sur la chimie biosourcée, sur les matériaux biosourcés, sur les procédés et technologies ; d’accroître les relations entreprises/laboratoire en sein de notre unité de recherche en développant de nouveaux réseaux et des projets avec des partenaires socio-économiques ; de favoriser l’accès de nos plateformes technologiques et d’analyses ouvertes aux industriels ; de permettre à nos chercheurs et doctorants de continuer à se former et de participer à des événements techniques ou scientifiques et de bénéficier du soutien de pôle pour le montage et la labellisation de projets. »

 

À propos d’EDYTEM :

Le laboratoire EDYTEM est une unité mixte de recherche de l’Université Savoie Mont Blanc et du CNRS, basé au Bourget-du-Lac. Il est né de la volonté de rassembler des chercheurs en géosciences (géologie, hydrogéologie, géomorphologie) et en sciences humaines et sociales (géographie) dans le but de résoudre, par une vision interdisciplinaire, les problématiques environnementales et sociétales propres aux Environnements, Dynamiques et Territoires de Montagne (EDYTEM). Depuis 2020, une équipe de chimistes de l’Université Savoie Mont Blanc a rejoint le laboratoire pour compléter les travaux en intégrant plus fortement la chimie environnementale ainsi que la chimie verte et de synthèse. Le laboratoire est structuré en 4 équipes interdisciplinaires qui rassemblent de 10 à 20 enseignants-chercheurs, chercheurs et personnels d’accompagnements autour d’un grand champ thématique. La recherche développée est en forte interaction avec les formations de Masters de l’Université Savoie Mont Blanc.

www.edytem.cnrs.fr

La parole à…

Michael ROES, Directeur général et co-fondateur de TOOPI ORGANICS :

« L’objectif de notre adhésion est de profiter de la grande expérience du Pôle et de ses adhérents pour accélérer notre développement et éviter de faire un maximum d’erreurs. Les services associés (labellisation, relations fonds, partenariats techniques/business) sont évidemment les bienvenus. »

 

 

À propos de TOOPI ORGANICS :

La société TOOPI Organics collecte, transforme et valorise l’urine humaine en produits pour l’agriculture et l’industrie. L’urine est considérée comme un déchet, pourtant elle a un potentiel de valorisation avéré pour différentes industries.

Notre mission est de proposer une solution de valorisation des urines économiquement viable, agissant sur la gestion des déchets, la gestion de la ressource en eau ainsi que la transition agricole. Nous avons donc développé un processus biotechnologique de transformation des urines humaines, basé sur des techniques de microbiologie. En résumé, nous utilisons l’urine comme un support de culture pour produire des micro-organismes d’intérêt.

www.toopi-organics.com

La parole à…

Jean Gourp, Président de JOHN COCKERILL ENVIRONMENT :

« Notre motivation première est de proposer des solutions et innovations pour répondre aux grands défis liés à la bioéconomie, tant au niveau environnemental que sociétal et économique. Ainsi, nous voulons renforcer davantage notre présence dans ce domaine en identifiant des acteurs et partenaires technologiques pour établir des partenariats stratégiques, autant avec des clients qu’avec des fournisseurs. Notre objectif est d’établir des business model innovants et durables. Notre engagement et nos axes stratégiques incluent la valorisation de biomasse et de déchets, ainsi que les circuits courts. Tout comme le pôle IAR, nous avons un fort ancrage local, notamment en France et en Belgique, tout en étant actifs à l’international depuis plusieurs décennies. Avec le pôle et ses adhérents, nous souhaitons contribuer à des solutions innovantes et à la compétitivité de la filière. Les outils du pôle nous permettrons non seulement de mieux appréhender les marchés et leur contexte réglementaire, mais aussi de faire entendre notre voix dans les grandes décisions liées à la bioéconomie. »

 

À propos de JOHN COCKERILL ENVIRONMENT :

John Cockerill Environment met à votre disposition son expérience historique, son solide savoir-faire technologique et son audace d’innovation dans le traitement de l’eau, de l’air et des déchets. Notre mission : préserver les ressources naturelles pour rendre le monde d’aujourd’hui encore plus durable demain. Notre expertise approfondie dans le domaine environnemental nous permet de répondre aux besoins des citoyens, des collectivités et des industriels de tous secteurs grâce à des solutions pensées pour eux. Nos équipes John Cockerill Environment sont capables d’intervenir à toutes les étapes de vie d’un projet, de la conception et de l’ingénierie à la construction et la mise en service, en passant par exploitation et la maintenance. De quoi assurer un accompagnement phase après phase, avec des solutions adaptées à vos installations, neuves ou existantes. John Cockerill Environment est implanté en Belgique, en France, en Hongrie et aux États-Unis et s’appuie en outre sur le réseau mondial du Groupe John Cockerill pour proposer notre expertise et nos idées sur les cinq continents.

www.johncockerill.com

La parole à…

Jean-Paul FÈVRE, Président Directeur Général de PLANT ADVANCED TECHNOLOGIES :

« L’innovation est ancrée dans l’ADN de PAT, qui participe depuis toujours activement à plusieurs partenariats scientifiques dans des thématiques différentes, que ce soit en cosmétique (pour la découverte de nouvelles biomolécules actives issues de plantes), ou en protection des végétaux (à travers un projet de découverte de nouveaux bio-herbicides) …
Nous avons souhaité adhérer pour pouvoir bénéficier du réseau d’entreprises du pôle IAR et d’y découvrir de nouveaux partenaires et expertises complémentaires de la bioéconomie, mais aussi pour profiter de la veille technologique du pôle. Nous avons hâte de débuter cette nouvelle aventure ! »

 

À propos de PLANT ADVANCED TECHNOLOGIES :

Créée en 2005, la société Plant Advanced Technologies PAT est spécialisée dans la découverte et la production de biomolécules difficilement sourçables inspirées du monde végétal. PAT destine ses ingrédients actifs aux marchés de la chimie de spécialité comme la cosmétique, la pharmaceutique, la nutraceutique et la protection des végétaux en agriculture. PAT a mis en place une organisation et des savoir-faire brevetés qui permettent d’accéder à la diversité chimique végétale terrestre, immense réservoir de molécules hautement actives qui reste encore en grande partie inexploré. L’activité de prospection de la biodiversité végétale est assurée par la filiale PAT Zerbaz(Ile de la Réunion). La découverte d’activités biologiques est réalisée dans des laboratoires de recherche nancéiens ainsi que dans la filiale dédiée aux activités dermo-cosmétiques (StratiCELL, Namur, Belgique). La production d’ingrédients est assurée dans des serres équipées de technologies uniques mettant en œuvre des cultures aéroponiques (3,5 ha en Lorraine, 2000 m2 à la Réunion) ou par des approches d’ingénierie métabolique (filiale Cellengo, Nancy). La valorisation des colorants naturels végétaux est assurée par la filiale Couleur de Plantes (Rochefort/ Charente-Maritime). Plusieurs candidats médicaments du domaine de l’inflammation sont développés dans la filiale pharmaceutique Temisis (Nancy).

Les ingrédients actifs produits par l’entreprise allient efficacité biologique, innovation technologique, naturalité, éco-responsabilité et traçabilité pour des applications très prometteuses.

www.plantadvanced.com

La parole à…

Samy JULLIAND, directeur de LAB TO FIELD :

« L’équipe de LAB TO FIELD est particulièrement motivée pour adhérer au Pôle IAR car les expertises de recherche que nous portons en microbiologie digestive et sur la relation alimentation-santé-performance entrent parfaitement dans des sujets clés du pôle : valorisation des bioressources pour l’alimentation et la santé animale, test et développement de nouveaux ingrédients ou additifs alimentaires, développement de solutions innovantes à partir de microorganismes sélectionnés, etc. Grâce à l’intégration dans l’écosystème IAR, nous souhaitons contribuer activement à l’émergence de solutions nouvelles pour la nutrition, la santé, et le bien-être animal. »

 

À propos de LAB TO FIELD :

LAB TO FIELD est une société de recherche qui conduit des projets en nutrition et santé animale pour ses clients et partenaires. La société est spécialisée dans le domaine de la physiologie digestive, et plus particulièrement sur le lien essentiel entre alimentation, digestion, santé et performance chez l’animal, et sur l’étude du microbiote digestif, de ses facteurs de variation et de ses interactions avec l’hôte. Initialement, ces axes de recherche ont été développés dans l’espèce équine, pour lesquels LAB TO FIELD est mondialement reconnue, puis ils ont été étendus à d’autres espèces animales, de rente et de compagnie tels que les bovins, ovins, porcins, canins, etc. Pour répondre aux demandes variées, scientifiques comme réglementaires, un large éventail de tests a été développé, des étapes in vitro à la validation des bénéfices sur de larges populations sur le terrain. Pour conduire les projets dans des conditions contrôlées, LAB TO FIELD possède ses propres infrastructures : ferme dédiée à la recherche, et laboratoire pour les analyses internes. Ceci permet d’appréhender les mécanismes biologiques expliquant les conséquences « santé », « comportement » ou « performance », et notamment les effets liés au microbiote digestif.

www.lab-to-field.com

0

Start typing and press Enter to search