Coup de projecteur sur nos nouveaux adhérents !

C’est avec engagement que le pôle IAR a accueilli depuis juillet dernier 10 nouveaux adhérents dans son écosystème d’innovation. La parole à nos nouveaux membres !

 

La parole à…
Samuel MAMANE Directeur Général de la société ORPIA INNOVATION :

« Orpia Innovation propose des alternatives écologiques, innovantes et non toxiques à certaines applications issues de la pétrochimie. Nous souhaitons améliorer notre visibilité, renforcer notre réseau et développer des partenariats avec des industriels au sein de l’écosystème de la bioéconomie.

De part son réseau, son expertise et la qualité de son équipe, IAR est un acteur incontournable pour les entreprises souhaitant évoluer dans la bioéconomie, c’est donc tout naturellement que nous adhérons au pôle de compétitivité IAR.  »

 

À propos de ORPIA INNOVATION :

La société Orpia Innovation est une jeune société innovante résolument tournée vers la recherche et la valorisation des co-produits issus de l’industrie du cajou. Nous proposons de nouvelles molécules fonctionnelles, additifs, tensioactifs, monomères et polymères biosourcées, notamment issu du CNSL, pour des applications de haute valeur ajoutée dans les secteurs de la détergence, du batîment, de la cosmétique, composite, des peintures et revêtements. Le CNSL – Cashew Nut Shell Liquid – est une huile aromatique extraite de la coque de la noix de cajou dont la production avoisine 1Mt/an et qui possède de nombreux intérêts en termes de valorisation chimique.

Nos solutions ne viennent pas en cannibalisation d’une agriculture alimentaire existante et sont respectueuses de l’environnement.

 

La parole à…
Justine Lipuma, Présidente et Co-fondatrice de la société SAS MYCOPHYTO :

« MYCOPHYTO a été fondé sur des valeurs d’excellence scientifique et de coopération. Il est pour nous essentiel de s’intégrer dans un pôle de compétitivité rassemblant les forces vives autour de nos filières d’intérêts. L’objectif est de nouer de nouvelles relations qu’elles soient de type partenariats ou contractuelles. Nous avons toujours prôné le fait que notre solution doit s’intégrer dans un ensemble de mesures et méthodes prises par nos clients et/ou partenaires pour porter un véritable changement et créer une innovation de rupture.

Aussi, le projet de MYCOPHYTO a toujours été d’être au plus près des utilisateurs finaux à chaque étape de notre développement produit pour nous permettre de répondre de la façon la plus efficace et facile d’utilisation à leurs problématiques.  Pour MYCOPHYTO, le pôle IAR regroupant des acteurs majeurs de l’industrie allant de l’amont à l’aval des productions agricoles nous permet de définir au plus juste le positionnement marché de notre société afin de répondre au mieux aux attentes des professionnels. MYCOPHYTO souhaite devenir l’acteur majeur sur le marché global des biostimulants en proposant des solutions à base de mycorhizes spécifiques. Cette stratégie s’intègre donc pleinement aux ambitions du Pôle qui est de faire de la France un des leaders européens de la bioéconomie.  »

 

À propos de SAS MYCOPHYTO :

Mycophyto est une Deeptech qui développe et propose des solutions de biostimulations naturelles basées sur l’optimisation de l’association entre les plantes et des champignons microscopiques du sol, formant la Mycorhize. Notre concept repose sur l’augmentation et la gestion de la biodiversité naturelle des sols pour augmenter la robustesse des cultures et leurs productivités tout en réduisant leurs impacts sur l’environnement.

Nous sommes capables d’identifier, sélectionner puis multiplier les espèces de champignons mycorhiziens indigènes à vos terroirs. Nous proposons ainsi un ensemble de services (audit de sol, évaluation de potentiel microbien…) et de produits (inoculum à façon, plants mycorhizés) intégrés dans nos offres MYCAUDIT, MYCOSTART et MYCOPROCESS.

Fort de l’expérience et expertise de ses deux fondatrices (Justine Lipuma, Docteur en microbiologie et Christine Poncet Ingénieur Agronome hors classe) ainsi que de son équipe de 7 personnes expérimentées et complémentaires, MYCOPHYTO a été lauréat du concours national d’innovation (iLAB) en 2019 et a réalisé une levée de fonds de 1,4M d’euros. Spin Off INRAE et Université Côte d’Azur la Deeptech poursuit son développement et accélération avec une seconde levée de fonds prévues pour fin 2021.

www.myophyto.fr

 

La parole à…
Romain CHARRAUDEAU, Directeur des partenariats et du transfert pour l’innovation de l’institut IFREMER :

« Les domaines d’applications des bioressources marines sont très larges : santé, cosmétique, environnement, alimentation, matériaux, énergie… Cela demande des connaissances des marchés variées, qui ne sont pas nécessairement présentes au sein de l’institut. C’est pourquoi l’Ifremer souhaite s’appuyer sur des experts extérieurs et les partenaires du pôle IAR pour pouvoir mieux identifier les potentiels d’innovations des travaux menés au sein de l’institut. C’est aussi l’opportunité d’apporter notre capacité de recherche aux membres qui souhaitent utiliser le potentiel marin pour développer de nouvelles offres.  Nous sommes convaincus que le pôle IAR est le meilleur catalyseur permettant à l’Ifremer d’apporter sa valeur ajoutée et ses connaissances sur les bioressources marines à l’ensemble du réseau d’IAR, tout en permettant à l’institut de puiser au sein de ce réseau les compétences complémentaires pour que la valorisation de nos travaux trouve toujours plus d’écho auprès de la société. C’est aux interfaces des compétences et des domaines que se trouvent les innovations de demain, et c’est dans cette transversalité et ces actions collectives que souhaite œuvrer l’Ifremer aux côtés du pôle IAR. »

 

À propos de IFREMER :

 Fondé en 1984, l’Ifremer est l’institut français de référence sur les sciences et technologies marines. Il mène des recherche, innove et produit des expertises pour protéger et restaurer les océans, exploiter ses ressources de façon durable, et partager les données marines pour créer de nouvelles opportunités pour le développement de l’économie bleue.

Depuis 2017, l’Ifremer déploie une politique volontariste en faveur de l’innovation, en encourageant et  facilitant la genèse d’innovations au sein de l’Ifremer, en soutenant les porteurs de projets et les jeunes entreprises innovantes, ou en s’impliquant dans les partenariats de recherche public-privé. In fine, l’Ifremer souhaite contribuer, via un cercle vertueux entre les institutionnels et la recherche privée, à l’émergence de solutions innovantes sur les problématiques liants océans et société afin de relever les défis environnementaux et sociaux d’aujourd’hui et demain.

wwz.ifremer.fr

 

La parole à…

Nicolas Deshayes, Directeur de la société EXTRATEX :

 

« Via le pôle IAR, nous espérons étoffer notre réseau et interagir avec les acteurs du secteur. Nous nous positionnons comme spécialiste des procédés et machines spéciales associées, apportant ainsi une complémentarité aux industries et laboratoires spécialistes des produits. Les thèmes de prédilection de notre technologie supercritique sont variés, de l’extraction/purification de molécules à la production de biomatériaux. »

 

 

À propos de EXTRATEX :

Extratex est une jeune société spécialisée dans les procédés supercritiques utilisant principalement le dioxide de carbone comme solvant (extraction, purification, imprégnation, etc.), qui fabrique des équipements à l’échelle laboratoire jusqu’à l’échelle industrielle, et développe des procédés innovants (possède ses propres équipements laboratoires et pilotes). Ses membres ont pour la plupart une large expérience (+30ans) dans cette technologie.

L’activité d’Extratex est résolument tournée vers la fabrication d’équipements de production industrielle, profitant des investissements croissants des industriels de la cosmétique, agro-industrie ou pharmaceutique qui ont bien compris les nombreux atouts du CO2 supercritique, solvant vert par excellence. L’innovation fait également parti de l’ADN de la société, profitant de sa plateforme de R&D et de ses partenariats (notemment via des projets européens) pour développer de nouvelles applications.

www.extratex-sfi.com

 

La parole à…

Michel BALCOU, Directeur Opérationnel de la société FERTEMIS, filiale d’ELIARD-SPCP :

 

« Rejoindre le principal moteur du dynamisme de la bioéconomie des régions Hauts-de-France et Grand Est et une chance pour Fertemis. Situé au cœur de l’aire géographique du pôle IAR, le site de production de Mont-Notre-Dame offre une opportunité unique au tissu industriel de la transformation de biomasse de valoriser leurs co-produits pour la fabrication d’intrants décarbonés adaptés aux besoins, et aux terroirs des principales cultures de la région. »

 

À propos de FERTEMIS, filiale d’ELIARD-SPCP :

ELIARD-SPCP est une société de fabrication et de négoce pour l’agriculture, engrais et semences principalement. Sa filiale FERTEMIS est spécialisée dans la fabrication de minéraux composés, sous forme de granulés par compactage mécanique à froid. En 2019, les sociétés représentaient à elles deux un chiffre d’affaires de 81 millions d’euros et comptaient 94 collaborateurs.  Implanté en Bretagne, le groupe s’étend sur 4 sites dont l’usine FERTEMIS à Mont-Notre-Dame dans l’Aisne.

L’usine FERTEMIS est spécialisée dans la fabrication d’engrais minéraux composés, sous forme de granulés par compactage mécanique à froid.  Cela lui permet d’intégrer jusqu’à 7 matières dans un même granulé, sans dénaturation biochimique des matières. Le procédé FERTEMIS intègre de nombreux co-produits de la transformation de biomasse, tel que de la mélasse, la vinasse… issues de l’industrie sucrière et autres. Le procédé permet de travailler des lots de 150 tonnes et plus par formule pour coller au plus près du besoin d’une culture conventionnelle ou biologique sur un terroir spécifique.

FERTEMIS a développé un système de bactérisation des engrais permettant de garantir de façon stable 1012 D’UFC (bactéries) par kg d’engrais avec une survie à 2 ans des microorganismes. Ces derniers rendent nos engrais plus efficaces, diminuent l’empreinte environnementale et ouvrent de nouveaux horizons d’exploration sur les micro éléments.

eliard-spcp.fr/groupe

 

La parole à…

Fabio PUGA DE FREITAS, Directeur R&D de la société PRONEEM :

« PRONEEM est une société spécialisée dans l’innovation et notamment dans les technologies de microencapsulation et la formulation d’ingrédients actifs naturels innovants toujours dans une logique de développement durable.

Elle intervient dans de nombreux secteurs (textile, cosmétique, agronomique, alimentation, etc.) pour la création de solutions de pointe pouvant répondre à de nombreuses problématiques (fonctionnalisation d’ingrédients actifs naturels, mise en forme de ces ingrédients, création de matériaux intelligents / innovants, libération contrôlée). Une synergie avec les autres adhérents du pôle IAR dans le cadre du développement de nouvelles solutions ou la résolution de problématiques existantes paraît donc certaine.  »

 

À propos de PRONEEM :

Basée à Marseille en France, Proneem est une société spécialisée en biotechnologie et plus particulièrement dans la microencapsulation d’actifs d’origine naturelle. Proneem développe des technologies permettant d’apporter une nouvelle fonctionnalité au textile, ces fonctionnalités sont multiples : anti-acariennes, anti-insectes, apaisante, hydratante, rafraîchissante, olfactive, …. et sont applicables à tous les supports textiles : articles de literie, textiles de maison, vêtements, sous-vêtements, dans le but de rendre le textile intelligent. Grâce à ce savoir-faire unique et à l’écoute des besoins de nos consommateurs, nos experts créent des textiles toujours plus innovants et performants en ayant pour chaque projet les mêmes objectifs : performance, confort et bien-être. Toutes les technologies Proneem sont développées et fabriquées en France.

proneem.com

0

Start typing and press Enter to search