Accompagné par B4C, le projet européen AFTER-BIOCHEM se concrétise avec l’inauguration de l’usine AFYREN NEOXY en Grand Est

Accompagné par B4C, le projet européen AFTER-BIOCHEM se concrétise avec l’inauguration de l’usine AFYREN NEOXY en Grand Est

Ce jeudi 29 septembre, l’entreprise AFYREN et les partenaires du projet européen AFTER-BIOCHEM, dont Bioeconomy For Change, inaugurent la première usine à grande échelle, AFYREN NEOXY, à Carling Saint-Avold en Moselle. Implanté sur la plateforme industrielle Chemesis, ce modèle de bioraffinerie unique, bas carbone et zéro déchet, vise à produire 7 acides organiques 100 % biosourcés en circuit court. Avec à la clef, la création de 60 emplois directs (200 indirects). B4C est engagé dans ce projet à travers la réalisation d’actions de communication, de dissémination des résultats et d’intelligence économique.

Un modèle de bioraffinerie unique, bas carbone et zéro déchet

« L’inauguration de cette première unité industrielle dans les temps et le budget, en dépit de la crise sanitaire, vient rappeler et saluer tous les efforts engagés pour tenir le calendrier que nous nous étions fixés. Au nom d’AFYREN, je tenais également à remercier tous nos partenaires qui, ayant soutenu notre projet, nous ont permis de tenir nos objectifs de croissance », déclare Nicolas Sordet, Directeur Général d’AFYREN.

Après le commencement des travaux en septembre 2020, il aura seulement fallu 20 mois pour qu’AFYREN NEOXY ouvre ses portes, le 29 septembre 2022.

Parfaitement opérationnelle et sécurisée, la bioraffinerie est en phase de démarrage de sa production. AFYREN prévoit ensuite d’augmenter graduellement ses volumes pour produire d’ici deux ans 16.000 tonnes d’acides carboxyliques, une première mondiale ! Cette performance permettra d’économiser 30 000 tonnes de CO2 par an.

Fondée sur des micro-organismes naturels et protégée au niveau mondial grâce à dix familles de brevets, la technologie AFYNERIE® permet de produire sept acides organiques 100 % biosourcés. Ces acides regroupent plusieurs applications parmi 6 secteurs clefs : l’alimentation humaine, l’alimentation animale, les arômes et parfums, les lubrifiants, la science des matériaux et les sciences de la vie.

Cette réalisation industrielle permet la création de 60 emplois directs, 200 indirects, et vient renforcer le développement dela filière bioéconomie en Grand Est.

 

Un emplacement stratégique dans le Grand Est, au cœur de l’Europe

Grace à son emplacement au centre du bassin betteravier européen, AFYREN NEOXY a pu s’engager sur le respect de circuits courts via un contrat d’approvisionnement qui prévoit l’utilisation de co-produits issus de cultures sucrières situées dans un rayon maximum de quelques centaines de kilomètres autour de l’usine.

Également proche de ses principaux clients, situés dans le Nord et l’Est de la France, au Bénélux et en Allemagne, l’usine peut proposer une livraison sécurisée et bas carbone à ses partenaires.

« Cette inauguration est la concrétisation de l’ambition d’AFYREN : décarboner la chimie à grande échelle tout en conservant une approche locale. Notre implantation dans la région du Grand Est nous permet de concilier de façon idéale, ancrage territorial et portée internationale », souligne Jean Saint Donat, Président d’AFYREN NEOXY.

Par ailleurs, la construction du site de production a bénéficié de l’appui important de la Région Grand Est et de la Communauté d’Agglomération de St-Avold Synergie (CASAS), toutes deux très impliquées dans le développement de la filière de la bioéconomie.

 

 

Une réalisation industrielle dans le cadre du projet européen AFTER-BIOCHEM, fort de ses 12 partenaires

La portée internationale de ce projet industriel est illustrée par le soutien de l’Union européenne et du partenariat public-privé Bio-based Industries Joint Undertaking (BBI JU)[1], autour du projet AFTER-BIOCHEM[2]. L’entreprise AFYREN a réuni, en avril 2020, 12 acteurs clés de la bioéconomie autour de ce projet européen novateur, visant à développer la première bioraffinerie du genre en Europe.

Ce projet, prévu pour durer jusqu’en mai 2024, a déjà connu de belles avancées grâce à une collaboration active de ses partenaires, dont Bioeconomy For Change… De nouvelles chaînes de valeur durables ont été construites, aboutissant à la mise sur le marché des sept acides organiques produits par AFYREN.  Le démarrage de l’usine AFYREN NEOXY en représente une étape majeure.

AFTER-BIOCHEM va permettre à AFYREN de valider un modèle de bioraffinerie innovant, durable et réplicable pour contribuer au renouveau de l’industrie et plus largement,  développer une filière bioéconomie forte en Europe. L’organisation mise en place lors du développement et de la construction de la première unité d’AFYREN NEOXY doit pouvoir être déployée afin de préparer les usines suivantes, en répliquant un modèle d’approvisionnements en matières premières locales et accessibles.

Bioeconomy For Change, membre du consortium d’AFTER-BIOCHEM

Partenaire actif de ce projet, Bioeconomy For Change coordonne les actions de communication et de dissémination des résultats.. B4C participe également aux études de marché. 

➡️ Consulter le website du projet

 

[1] L’entreprise commune Bio-based Industries Joint Undertaking était un partenariat public-privé entre l’UE et le Bio-based Industries Consortium entre 2014 et 2021. Le nouveau partenariat Circular Bio-based Europe Joint Undertaking (CBE JU) a repris les activités de BBI JU en novembre 2021.

[2]Anaerobic FermenTation & EsteRification of BIOmass to produce at industrial scale fine CHEMicals”, ou en français « Fermentation anaérobique et estérification de la biomasse pour produire à l’échelle industrielle des produits chimiques fins »

➡️ Consulter le portail Bioeconomy Grand Est

0

Start typing and press Enter to search