3 questions à : Régis Chopin, Président du comité non alimentaire de la Chambre Régionale d’agriculture de Normandie

Régis Chopin, Président du comité non alimentaire de la Chambre Régionale d’agriculture de Normandie, répond à nos questions !

 

 

  1. Quelle est l’importance de l’amont agricole et des agriculteurs dans le développement de la bioéconomie ?

 

« La bioéconomie étant une économie basée sur l’utilisation de carbone issu de la biomasse en remplacement de celui issu du pétrole, le monde agricole est primordiale dans ce développement. Il en est la cheville ouvrière. Comme le rappelle Monsieur Pouch (économiste, Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture) dans ses interventions : La bioéconomie va faire évoluer le métier d’agriculteur vers 4 nouveaux types d’agriculteurs :

  • Bio massiculteur : Entreprises agricoles comme productrices de biomasse pour approvisionnement des bio-raffineries,
  • Moléculteur : Nouvelles molécules biosourcées (luzerne – chanvre) ,
  • Energiculteur Production de biogaz – méthaniseurs,
  • Ecoloculteur : HVE – AB, Symbiose agriculture – biosphère. »

 

  1. La Chambre Regionale d’Agriculture de Normandie a récemment conclu un partenariat avec IAR pour le développement de la bioéconomie en région Normandie, qu’attendez-vous de ce partenariat ?

 

« La Chambre Regionale d’Agriculture de Normandie  a developpé depuis plusieurs années des partenariats qui ont permis de construire des actions telles que Innov’Mat et Chimie Biosourcée (en partenariat avec Frnace Chimie Normandie). Aujourd’hui, le travail avec le Pole IAR permettra la mise en place d’une feuille de route régionale de la Bioéconomie.

C’est aussi une opportunité de renforcer le dialogue entre monde agricole et monde industriel pour construire de nouvelles filières locales. »

 

  1. Quelles sont vos priorités d’ici 2025 ?

 

« A horizon 2025, la Chambre d’agriculture de Normandie s’est dotée d’un projet d’entreprise avec 4 défis, 3 enjeux, 27 priorités déclinées en plan d’action. L’objectif est d’agir pour l’agriculture et pour une réussite durable des agriculteurs au cœur des territoires.

Concrètement, concernant l’énergie et les produits biosourcés, notre priorité est le développement de voies de diversification des agriculteurs pouvant leur apporter de la valeur ajoutée. L’objectif à 2025 est d’avoir accompagné 50 filières aussi bien alimentaires que non alimentaire sur le territoire Normand. »

 

A propos de la Chambre Régionale d’Agriculture Normandie (CRAN) :

La Chambre d’agriculture fait partie du groupe des 109 établissements publics (Chambres d’agriculture départementales, interdépartementales, régionales) dont l’animation nationale est assurée par l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA).

0

Start typing and press Enter to search