Agroressources

Le pôle IAR bénéficie d’une implantation géographique stratégique, au cœur de régions historiquement impliquées dans l’agriculture. Le pôle IAR peut ainsi accompagner toutes les initiatives de  valorisation des composantes du végétal et de leurs co-produits à des fins industrielles.

A chaque agroressource, des applications industrielles

Les agroressources sont des matières premières renouvelables dont la transformation par les industriels permet de concevoir des produits performants aux impacts environnementaux réduits. Une solution d’avenir pour substituer les produits d’origine pétrolière.

De nombreuses matières premières végétales sont utilisées par les bioraffineries :

  • Ressources amidonnières : maïs, blé, pomme de terre…

Exemple de la raffinerie du blé : en fractionnant la paille, on obtient de la cellulose, de la lignine ou encore des pentoses qui permettront la fabrication de pâte à papier, de colles, de détergents et d’émulsionnants.
Les grains du blé sont transformés en farine, amidon, glucose, protéines, que l’on retrouve notamment sous forme de sirops ou de fibres dans l’alimentation humaine et animale. L’amidon est également utilisé dans les industries papetières. Les sirops de glucose ont également une utilisation importante dans les biotechnologies comme substrat de fermentation.

  • Ressources oléagineuses : tournesol, colza…

La trituration et le raffinage des graines oléagineuses amène à la production d’huiles destinées à l’élaboration de biodiesel ou de biolubrifiants et de farines riches en protéines utilisées dans l’alimentation humaine et animale.
Après extraction de l’huile, les éléments résiduels appelés tourteaux sont intégrés principalement dans la nutrition animale.

  •  Ressources sucrières : betterave…

Le sucre provient de la canne à sucre ou de la betterave sucrière, cultivée plutôt sous les climats tempérés.
La production du saccharose, le sucre, qui en découle a de nombreuses applications industrielles : bioéthanol (biocarburant), alimentation humaine et animale, additifs pour colles et substrat de fermentation…Le co produit de la betterave appelé pulpe est utilisé en nutrition animale, le co produit de la canne à sucre, la bagasse sert à la production d’énergie.

  • Ressources protéagineuses : pois, féverole, lupin…

Les plantes protéagineuses sont utilisées de façon marginale en bioraffinerie.
Leurs graines sont riches en protéines et donc essentiellement utilisées en alimentation animale.

  • Ressources lignocellulosiques qui comprennent les ressources sylvicoles (forêts), les plantes herbacées (miscanthus) ou à fibres (chanvre, lin), ainsi que plusieurs ressources résiduelles (résidus agricoles, forestiers ou de l’industrie papetière). Des procédés de xylochimie (chimie du bois) donnent accès à la cellulose et l’hémicellulose, valorisables en chimie des sucres, ainsi qu’à la lignine. Actuellement la valorisation de la lignine est le papier et le carton, le bois d’œuvre et l’énergie. De nouvelles applications en chimie à plus haute valeur ajoutée sont à développer.
  • Ressources algales

Les macroalgues et les microalgues sont des matières valorisables encore peu exploitées. Les microalgues ont aujourd’hui des débouchés dans les cosmétiques, les nutraceutiques  et les aliments pour la pisciculture. A moyen terme, les microalgues seront aussi sources de biocarburants et de synthons pour la chimie.

Les agroressources dans les territoires du pôle IAR

Les régions Champagne-Ardenne et Picardie offrent de grandes capacités en termes de ressources en biomasse : plus de 950 000 hectares de forêts et près de 3 millions d’hectares de terres agricoles productives.